image44

 


 

Méditation de contact avec les Anges

 

 

« Nous nous posons quelques instants à l’intérieur de soi pour rejoindre les anges, en connexion avec le ciel et la terre. Nous posons notre conscience sur notre respiration, à notre rythme sur l’inspire et l’expire, laissant ainsi la lumière descendre à l’intérieur de nous par le canal de la colonne vertébrale, nous amenant à retrouver notre verticalité.

 

Nous sommes relié au ciel comme à la terre. Nous sommes reliés au ciel par un filament de couleur or qui part de notre tête jusqu’aux confins du ciel. Nous sommes relié à la terre par nos pieds et un filament de couleur argent qui part vers nos racines pour rejoindre le centre de la  terre. Nous nous retrouvons ainsi guides de communication entre le ciel et la terre, jonction entre ces deux énergies, pôles de création du ciel et de la terre qui crée la vie. Nous sommes la vie et nous laissons la lumière, toutes ces puissances de vie et de lumière passer au travers de nous et nourrir la terre.

Nous nous envolons dans l’espace, nous créons ce plan intermédiaire qui permet à la lumière, aux forces divines de pouvoir s’accomplir sur la terre, de pouvoir se matérialiser, féconder la vie, l’espoir, l’amour, le respect. Nous tournons autour de nous-même dans un mouvement fluide, nous nous balançons avec le flux et le reflux des plans de lumière, des plans subtils. Nous amenant ainsi à recevoir cette lumière, à monter progressivement, vibratoirement. Nous sommes dans un plan de contact avec la lumière, avec tous les rayons de la lumière et du soleil nous donnant accès à différentes portes de guidance. Nous acceptons de nouveau la porte de passage vers le plan de Yetsirah, le plan des anges.


 

Une porte s’ouvre à nous, porte symbolique et une partie de notre âme part à la rencontre des anges, sur le plan des anges. Nous traversons des nuages, des rayons de lumière, pour retrouver des êtres ailés qui volent, qui dansent, qui émettent de la musique. Des chants, la musique des sphères, des chants divins, la lumière cosmique.


 

Là une ronde se met en place, une ronde d’anges autour de nous, nous accompagnant par les chants, le son, la musique. Nous amenant ainsi dans une sphère particulière enveloppant toute notre aura, amenant chacun d’entre nous à ouvrir des portes de ressenti, de réceptivité sur ces nouvelles vibrations. Se crée tout autour de nous, autour de chacun d’entre nous une trame particulière, ovoïde, dans notre aura. Une trame de connexion avec le plan des anges et cette émission de chants, de musique des sphères, éveillant une capacité à mieux entendre, mieux comprendre ce que signifie le son, la vibration, et pouvoir ainsi rentrer plus en contact, en communication avec le plan des anges.

 

Nous nous regardons, nous nous voyons et nous sommes en train de nous transformer, des ailes poussent dans notre dos, se déploient, nos vêtements se transforment, nous nous élevons, nous devenons lumière, une couronne de lumière au dessus de la tête, nous devenons ange, accompagné par les anges. Les anges, par cette transformation, par le son, la musique et les chants, nous ont révélé à l’intérieur de chacun, de chacune d’entre nous notre ange intérieur. Et nous nous voyons avec nos robes de couleur, nos outils d’anges, nos ailes d’anges, notre couronne d’ange, nous retrouver au milieu des anges et accompagner ces anges, voler avec eux, grandir avec eux, aimer avec eux.

 

Et en effet nous sentons leurs vibrations, nous sentons les sons qu’ils émettent rien qu’en bougeant, en se mouvant, en dansant. Chaque pas, chaque mouvement d’ailes est un son, une vibration, une lumière, un cristal une étoile. Plein d’images vous parviennent, des notes, de la lumière, de la couleur, des paysages, des émotions, de l’amour, de la paix, de la sérénité, de l’extase. Ils vous apprennent à devenir, à être des anges également. A votre tour, à notre tour.

 

Puis nous rejoignons les étoiles tout en étant toujours auprès de notre protégé et dans les étoiles nous dansons, nous jouons, nous rions, nous sommes la vie dans le plan subtil de Yetsirah. Nous sommes le désir de vivre et de transmettre ce désir. Ce désir de continuer à vivre et à progresser. Nous sommes ces anges, nous sommes proches d’eux, ils nous comprennent et nous les comprenons. Ils nous apprennent également à ressentir cette présence de l’unité en nous, en eux. Nous ne sommes pas si éloignés si nous acceptons de les sentir en nous, de les vivre en nous.

De là-haut dans les nuages, dans les étoiles, associées également au monde du cristal, tout est cristallin, vous regardez, nous regardons en bas sur la terre. Notre regard s’affûte, n’a pas besoin d’instruments pour voir loin ; nous posons notre regard à certains endroits de la terre, et là des images apparaissent devant nos yeux, dans notre tête.

 

Des images de personnes qui souffrent, qui demandent de l’aide, qui cherchent du réconfort, de l’amour, de l’accompagnement et instantanément la vibration des anges, nos vibrations, descendent vers ces personnes, ces femmes, ces enfants, ces hommes. Et nous apportons la lumière, le réconfort, l’aide que nous pouvons leur donner. Notre présence est là, les accompagne et adoucit leur fardeau, leur détresse, leur souffrance. Nous prenons une partie de cette souffrance sur nous pour la transformer par le son, la vibration, la couleur. Nous allégeons leur cœur et nous leur redonnons espoir, amour, guérison. Nous restons auprès de ces êtres le temps qu’il faut, le temps de les aider, le temps de les aimer, le temps de les accompagner.

 

Il est temps à présent de reprendre forme humaine mais en gardant à l’intérieur de nous, dans notre cœur, cette expérience qui ne nous quittera plus à présent et qui nous permettra de développer ce rôle d’ange en nous, dans notre vie, dans notre rapport avec les autres.

 

Nous revenons tout doucement sur ce plan des anges, accompagné par tous les anges eux-mêmes qui nous aident à redescendre par notre corps, palier par palier, à nous réinstaller à l’intérieur de nous. Puis ils nous lâchent et forment un cercle autour de nous pour que nous puissions garder dans notre corps physique et éthérique l’expérience que nous venons de vivre.


 

Nous les remercions et avec beaucoup de reconnaissance et de gratitude nous les laissons repartir.

 

Et nous revenons progressivement, tout doucement, à  notre rythme, ici et maintenant. »

 

Nadine SANCHEZ

 

     Méditation  avec les dauphins

 

   

cart_aquatica

 

 

« Nous nous centrons à l’intérieur de nous, à l’intérieur de soi. Nous sommes reliés au ciel comme à la terre. Nous sommes reliés au ciel par notre tête, notre chakra de la couronne ; un filament de couleur or part de notre tête et va rejoindre les confins du ciel. Nous sommes reliés à la terre par notre premier chakra, par nos pieds et un filament de couleur argent part de nos pieds et se dirige jusqu’au centre de la terre.

 

Nous sommes présents en ce lieu, en cet instant, en contact avec le centre de nous-mêmes, accompagnés dans cette atmosphère par des guides de lumière, des anges, des maîtres de lumière, et des dauphins.


 

Et nous pouvons voir ces dauphins, comme les anges, se trouvant sur des plans malgré tout différents, chanter, danser autour de nous. Nous les voyons sourire, déployer du bonheur et de la joie, éveillant, réveillant ces mémoires de bonheur et de joie que nous avons déjà connues avec les anges et nos amis les maîtres, les dauphins.

 

Ils ne sont pas sur les mêmes plans, mais ils se connaissent bien entendu, puisque tout être de lumière est relié à la lumière et à sa source. Leur présence, les vibrations de lumière et d’amour qu’ils dégagent nous emplissent de joie et de légèreté, amplifient notre cœur, font grandir notre poitrine, notre désir de nous ouvrir, de recevoir et d’accueillir.

 

Ces êtres, qu’ils se trouvent sur la terre, dans l’eau ou dans le ciel, ne sont que des canaux, des récepteurs, des diffuseurs de la lumière divine et ils nous font partager cette faculté qu’ils ont de canaliser cette lumière.

 

Les uns, les anges, dans le ciel et dans le contact avec nous, transmettent leur lumière par leurs ailes, les couleurs, des vibrations ondulatoires sous forme de couleurs et, si nous sommes capables de les capter, sous forme de musique, de son. Très souvent la couleur est accompagnée d’une note et toutes ces couleurs jouent ensemble pour former rythme et mélodie. Ces vagues ondulatoires de couleurs sont comme des vaisseaux, des barques, des bateaux qui permettent ainsi de véhiculer la lumière divine, la lumière de guérison.

 

Les autres, les dauphins, véhiculent et transmettent la lumière divine par leur joie, leur état d’être, leurs ébats et leur langage qui nous transmettent ce bonheur d’être, cette contemplation de la vie. L’extase du ciel sur la terre, transmise par l’eau, support et creuset alchimique de toute vie. Les dauphins parlent à nos eaux intérieures, à l’eau dans notre corps pour que nous puissions réceptionner ce qu’ils nous transmettent, ce qu’ils canalisent, ce qui les guide vers nous. Dans les yeux de ces dauphins dansent les étoiles, les étoiles des fées, les étoiles du ciel avec lesquelles jouent les anges.

 

 

Les étoiles se reflètent comme une myriade de cristaux étincelants dans les océans, dans les mers, dans les cieux des dauphins. Les étoiles font partie du domaine des anges. Les  anges construisent les étoiles, imaginent des formes, des symboles, des forces, dans le dessin de ces étoiles, instituant ainsi des constellations, la constellation du dauphin, toutes ces myriades d’étoiles qui forment tant de symboles, d’images, de formes pensées et de portes, de différentes portes ouvertes vers tous les univers. Et nous voyons les anges nous montrer la route de la voie lactée. Cette voie lactée au milieu du ciel, telle une étoile filante qui nous montre toujours le chemin vers où se diriger.

 

 

Dans ce ciel infini les anges nous montrent le chemin des différentes routes semées au milieu des étoiles qui nous amènent à retrouver l’homme sous toutes ses multitudes, sous toutes ses facettes qui ne sont que toutes les facettes de Dieu, tous les visages de Dieu tels les 72 anges, les 72 visages de Dieu. Pour l’homme ce 72 aujourd’hui se résume, se synthétise à 12 : 12 images, 12 visages, 12 symboles de Dieu, 12 constellations, 12 signes du zodiaque, 12 apôtres, 12 rayons, 12 lumières, 12 différences qui forment l’unité.

 

 

Et là défilent, heure après heure, nuit après nuit, saison après saison, les constellations dans le ciel, éclairées par la lumière des étoiles et de la lune. Les planètes sont là et veillent à la bonne marche de la structure céleste. Les anges également veillent et perçoivent ce que l’univers utilise comme langage pour garder l’équilibre et l’harmonie dans ce ciel.

 

Les dauphins regardent le ciel. Ils nourrissent cet équilibre. Les étoiles regardent la terre et les dauphins pour nourrir et équilibrer la terre et toutes ces créations.

 

 

Nous regardons cela de l’extérieur et nous pouvons décider d’en faire partie. Pour cela, nous retrouvons pendant quelques instants notre état d’ange et nous nous sentons accompagnés, soulevés de terre, volant à notre tour grâce à l’esprit et à l’accompagnement des dauphins et des anges. Et nous nous dirigeons avec les anges et le regard des dauphins dans les étoiles des différentes constellations. Nous circulons ainsi, nous jouons à notre tour, nous volons, nous resplendissons parmi les étoiles.

 

 

Pour l’instant, nous ne nous approchons pas trop près, car nous ne les connaissons pas, nous ne savons pas encore, car les étoiles sont les portes, des portes d’accès à d’autres dimensions de nous même, de l’homme, de la femme, de l’animal, du végétal, du minéral, de tout règne, de toute vie créée par le divin. Les étoiles nous permettent d’avoir accès à d’autres états de conscience, à une autre ouverture d’éveil face à la vie et à l’expansion de l’univers.

 

Les anges prudemment nous prennent par les mains, nous aident à voler et également nous protégent car nous ne connaissons pas encore le ciel et nous ne savons pas encore très bien voler et nous ignorons s’il n’existe pas également des dangers dans ce ciel.

 

 

C’est pour cela que les anges nous guident en nous prenant chacun, chacune par les mains et nous font voler autour de ces étoiles, dans ces constellations découvrir chaque lumière, chaque couleur, chaque force. Elles sont toutes différentes. Elles font partie de l’univers, du macrocosme et du microcosme. Ces étoiles sont à l’extérieur de nous et certainement à l’intérieur de nous. Nous apprenons tout simplement à les sentir, c’est notre première approche.

 

 

Les anges les connaissent, ils savent, ils régissent l’ordre et l’équilibre de cet univers. Nous ne connaissons pas encore cela et ils nous montrent, nous guident, nous font découvrir.

 

C’est notre première visite. Et prudemment, nous les écoutons tels des enfants écoutant leur professeur. Ce que nous pouvons sentir en nous, dans notre corps, dans notre cœur, c’est une forme d’expansion, une force puissante qu’il faut apprendre à aborder, à connaître, à gérer.

 

Il existe ainsi, dans ces étoiles accompagnées par les anges, une grande douceur, un grand amour de cet univers, de cette structure de l’univers. Les anges lui portent beaucoup d’attention.

 

 

A présent, les anges décident qu’il est temps pour nous de redescendre, chaque chose en son temps, chaque pas en avant permet de pouvoir intégrer ce qu’il faut, pour pouvoir mieux comprendre l’énergie et la puissance des étoiles. Ils nous entourent de leur bienveillance et nous prennent toujours par les mains, par leurs mains et comme en glissant le long d’une spirale, ils nous font descendre vers la terre.

 

 

Nous retrouvons notre point d’ancrage, les dauphins qui nous attendent, qui nous protégent, qui nous enseignent la sagesse de l’élévation spirituelle. Redescendons ainsi sur cette terre, en ce lieu. Les anges nous lâchent tout en nous entourant toujours, tout en marquant toujours leur présence autour de nous et ils nous remercient de cette visite.

 

 

Nous les remercions également de cette étreinte et de ce voyage, de cet enseignement. Remercions également les dauphins qui sont toujours près de nous, en conscience.

 

Puis nous reviendrons tout doucement à notre rythme, ici et maintenant. »    

Nadine SANCHEZ