10 avril 2008

Méditation

   

 

image44

 


 

Méditation de contact avec les Anges

 

 

« Nous nous posons quelques instants à l’intérieur de soi pour rejoindre les anges, en connexion avec le ciel et la terre. Nous posons notre conscience sur notre respiration, à notre rythme sur l’inspire et l’expire, laissant ainsi la lumière descendre à l’intérieur de nous par le canal de la colonne vertébrale, nous amenant à retrouver notre verticalité.

 

Nous sommes relié au ciel comme à la terre. Nous sommes reliés au ciel par un filament de couleur or qui part de notre tête jusqu’aux confins du ciel. Nous sommes relié à la terre par nos pieds et un filament de couleur argent qui part vers nos racines pour rejoindre le centre de la  terre. Nous nous retrouvons ainsi guides de communication entre le ciel et la terre, jonction entre ces deux énergies, pôles de création du ciel et de la terre qui crée la vie. Nous sommes la vie et nous laissons la lumière, toutes ces puissances de vie et de lumière passer au travers de nous et nourrir la terre.

Nous nous envolons dans l’espace, nous créons ce plan intermédiaire qui permet à la lumière, aux forces divines de pouvoir s’accomplir sur la terre, de pouvoir se matérialiser, féconder la vie, l’espoir, l’amour, le respect. Nous tournons autour de nous-même dans un mouvement fluide, nous nous balançons avec le flux et le reflux des plans de lumière, des plans subtils. Nous amenant ainsi à recevoir cette lumière, à monter progressivement, vibratoirement. Nous sommes dans un plan de contact avec la lumière, avec tous les rayons de la lumière et du soleil nous donnant accès à différentes portes de guidance. Nous acceptons de nouveau la porte de passage vers le plan de Yetsirah, le plan des anges.


 

Une porte s’ouvre à nous, porte symbolique et une partie de notre âme part à la rencontre des anges, sur le plan des anges. Nous traversons des nuages, des rayons de lumière, pour retrouver des êtres ailés qui volent, qui dansent, qui émettent de la musique. Des chants, la musique des sphères, des chants divins, la lumière cosmique.


 

Là une ronde se met en place, une ronde d’anges autour de nous, nous accompagnant par les chants, le son, la musique. Nous amenant ainsi dans une sphère particulière enveloppant toute notre aura, amenant chacun d’entre nous à ouvrir des portes de ressenti, de réceptivité sur ces nouvelles vibrations. Se crée tout autour de nous, autour de chacun d’entre nous une trame particulière, ovoïde, dans notre aura. Une trame de connexion avec le plan des anges et cette émission de chants, de musique des sphères, éveillant une capacité à mieux entendre, mieux comprendre ce que signifie le son, la vibration, et pouvoir ainsi rentrer plus en contact, en communication avec le plan des anges.

 

Nous nous regardons, nous nous voyons et nous sommes en train de nous transformer, des ailes poussent dans notre dos, se déploient, nos vêtements se transforment, nous nous élevons, nous devenons lumière, une couronne de lumière au dessus de la tête, nous devenons ange, accompagné par les anges. Les anges, par cette transformation, par le son, la musique et les chants, nous ont révélé à l’intérieur de chacun, de chacune d’entre nous notre ange intérieur. Et nous nous voyons avec nos robes de couleur, nos outils d’anges, nos ailes d’anges, notre couronne d’ange, nous retrouver au milieu des anges et accompagner ces anges, voler avec eux, grandir avec eux, aimer avec eux.

 

Et en effet nous sentons leurs vibrations, nous sentons les sons qu’ils émettent rien qu’en bougeant, en se mouvant, en dansant. Chaque pas, chaque mouvement d’ailes est un son, une vibration, une lumière, un cristal une étoile. Plein d’images vous parviennent, des notes, de la lumière, de la couleur, des paysages, des émotions, de l’amour, de la paix, de la sérénité, de l’extase. Ils vous apprennent à devenir, à être des anges également. A votre tour, à notre tour.

 

Puis nous rejoignons les étoiles tout en étant toujours auprès de notre protégé et dans les étoiles nous dansons, nous jouons, nous rions, nous sommes la vie dans le plan subtil de Yetsirah. Nous sommes le désir de vivre et de transmettre ce désir. Ce désir de continuer à vivre et à progresser. Nous sommes ces anges, nous sommes proches d’eux, ils nous comprennent et nous les comprenons. Ils nous apprennent également à ressentir cette présence de l’unité en nous, en eux. Nous ne sommes pas si éloignés si nous acceptons de les sentir en nous, de les vivre en nous.

De là-haut dans les nuages, dans les étoiles, associées également au monde du cristal, tout est cristallin, vous regardez, nous regardons en bas sur la terre. Notre regard s’affûte, n’a pas besoin d’instruments pour voir loin ; nous posons notre regard à certains endroits de la terre, et là des images apparaissent devant nos yeux, dans notre tête.

 

Des images de personnes qui souffrent, qui demandent de l’aide, qui cherchent du réconfort, de l’amour, de l’accompagnement et instantanément la vibration des anges, nos vibrations, descendent vers ces personnes, ces femmes, ces enfants, ces hommes. Et nous apportons la lumière, le réconfort, l’aide que nous pouvons leur donner. Notre présence est là, les accompagne et adoucit leur fardeau, leur détresse, leur souffrance. Nous prenons une partie de cette souffrance sur nous pour la transformer par le son, la vibration, la couleur. Nous allégeons leur cœur et nous leur redonnons espoir, amour, guérison. Nous restons auprès de ces êtres le temps qu’il faut, le temps de les aider, le temps de les aimer, le temps de les accompagner.

 

Il est temps à présent de reprendre forme humaine mais en gardant à l’intérieur de nous, dans notre cœur, cette expérience qui ne nous quittera plus à présent et qui nous permettra de développer ce rôle d’ange en nous, dans notre vie, dans notre rapport avec les autres.

 

Nous revenons tout doucement sur ce plan des anges, accompagné par tous les anges eux-mêmes qui nous aident à redescendre par notre corps, palier par palier, à nous réinstaller à l’intérieur de nous. Puis ils nous lâchent et forment un cercle autour de nous pour que nous puissions garder dans notre corps physique et éthérique l’expérience que nous venons de vivre.


 

Nous les remercions et avec beaucoup de reconnaissance et de gratitude nous les laissons repartir.

 

Et nous revenons progressivement, tout doucement, à  notre rythme, ici et maintenant. »

 

Nadine SANCHEZ

 

     Méditation  avec les dauphins

 

   

cart_aquatica

 

 

« Nous nous centrons à l’intérieur de nous, à l’intérieur de soi. Nous sommes reliés au ciel comme à la terre. Nous sommes reliés au ciel par notre tête, notre chakra de la couronne ; un filament de couleur or part de notre tête et va rejoindre les confins du ciel. Nous sommes reliés à la terre par notre premier chakra, par nos pieds et un filament de couleur argent part de nos pieds et se dirige jusqu’au centre de la terre.

 

Nous sommes présents en ce lieu, en cet instant, en contact avec le centre de nous-mêmes, accompagnés dans cette atmosphère par des guides de lumière, des anges, des maîtres de lumière, et des dauphins.


 

Et nous pouvons voir ces dauphins, comme les anges, se trouvant sur des plans malgré tout différents, chanter, danser autour de nous. Nous les voyons sourire, déployer du bonheur et de la joie, éveillant, réveillant ces mémoires de bonheur et de joie que nous avons déjà connues avec les anges et nos amis les maîtres, les dauphins.

 

Ils ne sont pas sur les mêmes plans, mais ils se connaissent bien entendu, puisque tout être de lumière est relié à la lumière et à sa source. Leur présence, les vibrations de lumière et d’amour qu’ils dégagent nous emplissent de joie et de légèreté, amplifient notre cœur, font grandir notre poitrine, notre désir de nous ouvrir, de recevoir et d’accueillir.

 

Ces êtres, qu’ils se trouvent sur la terre, dans l’eau ou dans le ciel, ne sont que des canaux, des récepteurs, des diffuseurs de la lumière divine et ils nous font partager cette faculté qu’ils ont de canaliser cette lumière.

 

Les uns, les anges, dans le ciel et dans le contact avec nous, transmettent leur lumière par leurs ailes, les couleurs, des vibrations ondulatoires sous forme de couleurs et, si nous sommes capables de les capter, sous forme de musique, de son. Très souvent la couleur est accompagnée d’une note et toutes ces couleurs jouent ensemble pour former rythme et mélodie. Ces vagues ondulatoires de couleurs sont comme des vaisseaux, des barques, des bateaux qui permettent ainsi de véhiculer la lumière divine, la lumière de guérison.

 

Les autres, les dauphins, véhiculent et transmettent la lumière divine par leur joie, leur état d’être, leurs ébats et leur langage qui nous transmettent ce bonheur d’être, cette contemplation de la vie. L’extase du ciel sur la terre, transmise par l’eau, support et creuset alchimique de toute vie. Les dauphins parlent à nos eaux intérieures, à l’eau dans notre corps pour que nous puissions réceptionner ce qu’ils nous transmettent, ce qu’ils canalisent, ce qui les guide vers nous. Dans les yeux de ces dauphins dansent les étoiles, les étoiles des fées, les étoiles du ciel avec lesquelles jouent les anges.

 

 

Les étoiles se reflètent comme une myriade de cristaux étincelants dans les océans, dans les mers, dans les cieux des dauphins. Les étoiles font partie du domaine des anges. Les  anges construisent les étoiles, imaginent des formes, des symboles, des forces, dans le dessin de ces étoiles, instituant ainsi des constellations, la constellation du dauphin, toutes ces myriades d’étoiles qui forment tant de symboles, d’images, de formes pensées et de portes, de différentes portes ouvertes vers tous les univers. Et nous voyons les anges nous montrer la route de la voie lactée. Cette voie lactée au milieu du ciel, telle une étoile filante qui nous montre toujours le chemin vers où se diriger.

 

 

Dans ce ciel infini les anges nous montrent le chemin des différentes routes semées au milieu des étoiles qui nous amènent à retrouver l’homme sous toutes ses multitudes, sous toutes ses facettes qui ne sont que toutes les facettes de Dieu, tous les visages de Dieu tels les 72 anges, les 72 visages de Dieu. Pour l’homme ce 72 aujourd’hui se résume, se synthétise à 12 : 12 images, 12 visages, 12 symboles de Dieu, 12 constellations, 12 signes du zodiaque, 12 apôtres, 12 rayons, 12 lumières, 12 différences qui forment l’unité.

 

 

Et là défilent, heure après heure, nuit après nuit, saison après saison, les constellations dans le ciel, éclairées par la lumière des étoiles et de la lune. Les planètes sont là et veillent à la bonne marche de la structure céleste. Les anges également veillent et perçoivent ce que l’univers utilise comme langage pour garder l’équilibre et l’harmonie dans ce ciel.

 

Les dauphins regardent le ciel. Ils nourrissent cet équilibre. Les étoiles regardent la terre et les dauphins pour nourrir et équilibrer la terre et toutes ces créations.

 

 

Nous regardons cela de l’extérieur et nous pouvons décider d’en faire partie. Pour cela, nous retrouvons pendant quelques instants notre état d’ange et nous nous sentons accompagnés, soulevés de terre, volant à notre tour grâce à l’esprit et à l’accompagnement des dauphins et des anges. Et nous nous dirigeons avec les anges et le regard des dauphins dans les étoiles des différentes constellations. Nous circulons ainsi, nous jouons à notre tour, nous volons, nous resplendissons parmi les étoiles.

 

 

Pour l’instant, nous ne nous approchons pas trop près, car nous ne les connaissons pas, nous ne savons pas encore, car les étoiles sont les portes, des portes d’accès à d’autres dimensions de nous même, de l’homme, de la femme, de l’animal, du végétal, du minéral, de tout règne, de toute vie créée par le divin. Les étoiles nous permettent d’avoir accès à d’autres états de conscience, à une autre ouverture d’éveil face à la vie et à l’expansion de l’univers.

 

Les anges prudemment nous prennent par les mains, nous aident à voler et également nous protégent car nous ne connaissons pas encore le ciel et nous ne savons pas encore très bien voler et nous ignorons s’il n’existe pas également des dangers dans ce ciel.

 

 

C’est pour cela que les anges nous guident en nous prenant chacun, chacune par les mains et nous font voler autour de ces étoiles, dans ces constellations découvrir chaque lumière, chaque couleur, chaque force. Elles sont toutes différentes. Elles font partie de l’univers, du macrocosme et du microcosme. Ces étoiles sont à l’extérieur de nous et certainement à l’intérieur de nous. Nous apprenons tout simplement à les sentir, c’est notre première approche.

 

 

Les anges les connaissent, ils savent, ils régissent l’ordre et l’équilibre de cet univers. Nous ne connaissons pas encore cela et ils nous montrent, nous guident, nous font découvrir.

 

C’est notre première visite. Et prudemment, nous les écoutons tels des enfants écoutant leur professeur. Ce que nous pouvons sentir en nous, dans notre corps, dans notre cœur, c’est une forme d’expansion, une force puissante qu’il faut apprendre à aborder, à connaître, à gérer.

 

Il existe ainsi, dans ces étoiles accompagnées par les anges, une grande douceur, un grand amour de cet univers, de cette structure de l’univers. Les anges lui portent beaucoup d’attention.

 

 

A présent, les anges décident qu’il est temps pour nous de redescendre, chaque chose en son temps, chaque pas en avant permet de pouvoir intégrer ce qu’il faut, pour pouvoir mieux comprendre l’énergie et la puissance des étoiles. Ils nous entourent de leur bienveillance et nous prennent toujours par les mains, par leurs mains et comme en glissant le long d’une spirale, ils nous font descendre vers la terre.

 

 

Nous retrouvons notre point d’ancrage, les dauphins qui nous attendent, qui nous protégent, qui nous enseignent la sagesse de l’élévation spirituelle. Redescendons ainsi sur cette terre, en ce lieu. Les anges nous lâchent tout en nous entourant toujours, tout en marquant toujours leur présence autour de nous et ils nous remercient de cette visite.

 

 

Nous les remercions également de cette étreinte et de ce voyage, de cet enseignement. Remercions également les dauphins qui sont toujours près de nous, en conscience.

 

Puis nous reviendrons tout doucement à notre rythme, ici et maintenant. »    

Nadine SANCHEZ

 

 

Posté par sabine sanchez à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 avril 2008

Les Anges couleurs

 

070

 

 

1  Vehuiah   Rouge / Rose

2  Jeliel  Bleu Pâle / Vert Pâle

3  Sitael   Violet / Pourpre

4  Elemiah  Indigo / Or 

5  Mahasiah  Indigo / Turquoise

6  Lelahel   Rouge / Bleu 

7 Achaiah   Blanc / Violet 

8  Cahetel  Orange / Jaune 

9  Haziel  Turquoise / Jaune 

10 Aladiah  Orange / Pourpre

11  Lauvuel  Jaune pâle / bleu pâle

12 Hahaiah    Violet / Rouge 

13  IEZALEL    Rouge / Orange 

14  MEBAHEL  Violet / Jaune 

15  HARIEL    Jaune / Rouge

16  HAKAMIAH   Violet pâle / Indigo

17  LAUVIAH    Violet pâle / Rose

18  CALIEL    Jaune pâle / Vert pâle 

19  LEUVIAH  Vert pâle / Indigo 

20  PAHALIAH    Bleu / Rouge

21  NELCHAEL  Bleu pâle / Corail

22 IEIAIEL  Jaune / Rose

23  MELAHEL  Jaune / Vert 

24  HAHIUIAH    Indigo / Jaune 

25  NITH-HAIAH    Indigo / Bleu pâle

26  HAAIAH  Bleu / Pourpre 

27  IERATHEL  Rose / Or

28  SEHEIAH    Rouge / Pourpre 

29  REIIEL    Violet pâle / Or pâle

30  OMAEL    Blanc / Or

31  LECABEL    Blanc / Pourpre

32  VASARIAH      Blanc / Bleu

33  IEHUIAH    Rose / Rouge

34  LEHAIAH    Indigo / Pourpre

35  CHAVAKIAH    Turquoise / Orange

36  MENADEL    Corail / Rose

37  ANIEL    Vert / Rouge

38  HAAMIAH    Orange / Indigo

39  REHAEL  Turquoise / Turquoise

40  IEIAZEL    Bleu / Or pâle

41  HAHAHEL    Bleu / Rose

42  MIKAEL    Bleu / Orange

43  VEUALIAH    Violet pâle / Vert pâle

44  IELAHIAH      Vert / Violet

45  SEALIAH    Rose / Violet

46  ARIEL    Rouge / Vert 

47  ASALIAH    Vert / Or 

48  MIHAEL    Rose / Turquoise

49  VEHUEL    Jaune / Pourpre

50  DANIEL    Indigo / Indigo

51  HAHASIAH    Violet / Violet

52  IMAMIAH    Orange / Orange

53  NANAEL    Vert / Vert

54  NITHAEL    Jaune / Jaune

55  MEBAHIAH    Bleu / Bleu

56  POIEL    Rouge / Rouge

57  NEMAMIAH    Violet / Orange

58  IEIALEL    Turquoise / Rose

59  HARAHEL    Blanc / Rose

60  MITZRAEL    Violet / vert

61  UMABEL    Violet / Bleu pâle

62  IAH-HEL    Blanc / Orange

63  ANAUEL     Vert / Orange

64  MEHIEL    Vert / Rose

65  DAMABIAH     Blanc / Vert

66  MANAKEL    Vert / Bleu

67  EIAEL    Corail / Corail

68  HABUHIAH     Violet / Turquoise

69  ROCHEL  : Violet / Rose

70  JABAMIAH     Bleu / Vert 

71  HAIAIEL    Violet pâle / Bleu pâle

72  MUMIAH    Turquoise / Bleu pâle

 

 

     030


 

  * * * * * * * *

  * *

 

 

                                                 

Posté par sabine sanchez à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les 72 Anges

 

 

DANS LE PLAN DE YETSIRAH, LES ANGES   image1

 

Nous avons vu que les 10 sephiroth représentaient les 10 visages de Dieu, nous retrouvons en quelque sorte une décomposition de cet arbre, de ces 10 visages en 72 visages de Dieu, les 72 anges. Les 72 Anges sont les 72 marches de l’échelle de Jacob. Jacob, lors de son sommeil rêva d’une échelle de 72 barreaux conduisant aux cieux et vers Dieu. Dieu lui révéla ainsi par chaque barreau les 72 anges afin de parvenir jusqu’à lui. Les 72 Anges sont 72 paliers vibratoires à intégrer afin de mieux comprendre la réalité cosmique ou du moins de s’en rapprocher. Ils sont 72 réalités de l’arbre de la Kabbale qui nous permettent d’appréhender le monde de Yetsirah, le monde des Emotions, les émotions présentes en nous et de transformer notre être.

 

Ils vont nous aider à dépasser nos peurs, nos angoisses, nos tristesses, notre agressivité, de transformer, transmuter tous les blocages, cristallisations inscrites en nous. En un mot, nous aider à enlever progressivement les blocages qui nous empêchent de découvrir les réalités de notre coeur. Car les Anges sont Amour, et ils vont beaucoup nous parler d’Amour. La voie de l’Amour qui transforme toute réalité vers une autre réalité, réalités plus proches de la voie du coeur. Toute Réalité est toujours juste, mais il y en a toujours une plus juste que la précédente, qui mène toujours plus haut dans la voie du coeur.

 

Et c’est ainsi que nous aiderons notre planète, en allégeant d’abord notre astral, et ainsi nous polluerons beaucoup moins l’astral de notre planète. En effet, lorsque la planète souffre trop de cet Astral dense, elle doit réagir pour se rééquilibrer. Et cela donne ainsi tremblements de terre, perturbations atmosphériques (orages, pluies torrentielles, saisons en inadéquation avec les cycles, etc...) Si chacun fait ce travail, l’on permet à l’Astral de se dégager de tout ce coté émotionnel. La Terre nous en sera reconnaissante. Les Anges vont nous aider à nous alléger de plus en plus. Ils vont nous guider, nous enseigner toujours plus, afin que nous devenions comme eux des gardiens de la vie. Afin que la vie puisse se maintenir au mieux en accord avec les lois et le Plan Divin. Les Anges éveillent les consciences à la vie et à ses lois. Ils viennent donner une autre dimension à l’Astral, la dimension de la joie de vivre, de l’ouverture à la vie et du bonheur.

 

 

044

 

  1  Vehuiah        היוהו     Vav Hé Vav Yod Hé

 

001_Vehuiah__n_1_

 

1  Vehuiah        היוהו     Vav Hé Vav Yod Hé

Dieu élevé et exalté au-dessus de toutes choses

Neptune  Uranus 

Séphirah : Kéther

Etoile :  Schératan

Cristal :  Cornaline

Couleurs :  Rouge / Rose

Archange : Metatron

Séraphins : Hayot-Ha-Kodesch    

 

La Tradition d'après Lenain:

 

 

"La personne qui est née sous l'influence de ce Génie à l'esprit subtil, est douée d'une grande capacité, passionnée pour les sciences et les arts, capable d'entreprendre et d'exécuter les choses les plus difficiles; elle aimera l'état militaire, à cause de l'influence de Mars. Elle aura beaucoup d'énergie, étant dominée par le feu."

 

Le premier Ange est un Ange extrêmement important et puissant, car c'est lui qui garde, c’est un porte drapeau, un héros. Le nom de l'Ange VEHUIAH amène une énergie d'avant-garde, de renouveau. Il porte en lui une grande puissance de création et permet d'instituer de nouveaux cycles et de prendre les choses en main.

 

L'Ange VEHUIAH est l'Ange des Alchimistes. Par le travail de Grand Oeuvre, on devient proche de Dieu. On reçoit la faculté de percevoir Dieu et d'accéder à l'Illumination Spirituelle.

 

L'Ange VEHUIAH éveille à des idées nouvelles. Il apporte une action innovatrice, et l'énergie du service et de l'entraide pour le bien de l'humanité. Il permet la création d'organismes à but humanitaire.

 

L'Ange VEHUIAH éveille la capacité intuitive. Il apporte la puissance de la Lumière au service de l'Univers et des Lois qui le régissent. Il permet de s'ouvrir à son intuition afin de capter les mouvances de l'Universel, de devenir  l'antenne réceptive des données de l'Univers afin d'en devenir le moteur.

 

Le rôle de cet Ange est de nous aider à découvrir notre présence près de Dieu. Découvrir Dieu en nous et ouvrir notre sensibilité à l'Univers, afin d'en capter les énergies dont nous avons besoin sur  le moment, dont l'Humanité a besoin. Il permet de capter ces énergies sous forme d'idées, de concepts, et ensuite d'oeuvrer pour les amener dans la Matière.

 

L'Ange VEHUIAH nous permet de nous adapter aux mouvances du Cosmos, car rien n'est écrit, tout se modifie, suivant l'état énergétique de l'Univers. Il éveille, harmonise notre intuition pour qu'elle soit conforme à l'Universel et non pas à notre personnalité.

 

L'énergie de l'Ange VEHUIAH demande une grande adaptabilité, une grande foi, et un don de soi. Il apporte l'énergie du visionnaire et apprend à être en accord avec l'Autorité Divine et les Lois Cosmiques.

 

L'Ange des Alchimistes, porteur du feu alchimique, pousse à l'Illumination Spirituelle. Il donne conscience de la présence de Dieu en toutes choses. Il nous permet de devenir Porteur de Lumière, être Lumière, et nous apporte la réconciliation avec Dieu.

 

Il est porteur de la défense des valeurs morales ou spirituelles, avec des notions uraniennes telles que le respect, la tolérance, et la fraternité.

 

Tout commence par l'Ange VEHUIAH. Il est le Commencement, première marche de cette échelle de soixante-douze barreaux. Avec lui, nous commençons à édifier notre temple intérieur.

 

L'Ange VEHUIAH canalise l'Essence du Père, la Volonté du Père. Sa Volonté nous permettra de sortir de la confusion, et de pouvoir devenir créateur à notre tour, en accord avec le Père. L'Ange VEHUIAH est en quelque sorte aux commandes de l'Univers, et il est aux ordres de l'Univers.

Avec l'Ange VEHUIAH, c'est l'énergie active qui est en mouvement, mouvement incessant de l'énergie prête à agir, et à être utilisée. Il canalise la Force de l'Univers à la disposition de l'acte créatif.

 

MOTS CLES : Désir du réel, Matière bien-aimée, Amour de la Matière, Amour de ceux qui nous ont conçus, Matérialisation de l'Amour, Amour de la Vie

 

Extrait du livre « LES ANGES »  NADINE SANCHEZ  aux éditions De Mortagne

 

tourterellebis

 

MEDITATION DE VEHUIAH

 

Nous allons nous mettre à l’écoute, en réceptivité et dans l’accueil.

Nous allons prendre conscience pendant quelques instants d’une descente d’énergie vibratoire qui va se faire progressivement jusqu’à nous. Et de notre côté, utiliser la force et l’énergie de lumière du groupe pour monter vibratoirement et faciliter le passage et l’accueil au chœur angélique, aux anges et notamment à l’ange VEHUIAH.

 

Ouvrons ainsi nos sens et notre capacité de réceptivité.

 

« Bonjour à vous tous, Guides de Lumière, nous sommes heureux, nous les Anges, et plus particulièrement, moi, l’Ange Vehuiah, de descendre parmi vous, d’apparaître parmi vous et d’éclairer ainsi votre conscience de nos vibrations afin que vous puissiez accueillir un nouvel élargissement de votre conscience à la vibration et la présence des anges, de leur enseignement, de leur accompagnement, de leur compassion.

Je suis heureux aujourd’hui d’être près de vous et de servir ainsi de transmetteur, de porte d’ouverture de toutes les autres énergies vibratoires, de mes frères les anges, marquant ainsi leur présence ici même et tout autour d’eux.

Ainsi, un mouvement de chaleur, une certaine densité peut apparaître autour de vous marquant ainsi notre présence, notre accueil et une grande joie au fond de nos cœurs de vous retrouver, de se retrouver toujours avec plus de conscience.

 

Ceci est une prise de conscience du lien qui nous unit intimement à l’Homme et de ce que l’Homme peut réaliser en retrouvant ce lien et en l’utilisant.

L’Homme sait depuis toujours que sa force vient de son rapport avec les autres, à vivre le travail du groupe et de la communauté avec force, aisance et équilibre. Il ne peut pas arriver à trouver le chemin et tout simplement parfois vivre, seul.

 

L’Homme a compris cela depuis dès le départ, qu’il ne pourrait y arriver et survivre qu’en vivant en groupe, et en découvrant la place que chacun possède dans ce groupe mettant ainsi en place une unité et une force qui lui permettaient de pouvoir survivre face aux agressions extérieures. Et en même temps, il a su découvrir que cette force de survie amenait autre chose, comme celle d’évoluer, de se transformer et de découvrir ensemble une évolution personnelle, une évolution du groupe pour améliorer et s’améliorer.

 

 

Premièrement, les conditions du groupe et ensuite, les conditions de survie qui ne devinrent plus spécifiquement que de la survie mais une recherche d’amélioration et  d’équilibre de la vie qui est passée rapidement par une autre prise de conscience : la croyance.

La croyance en des êtres supérieurs, qui prirent dans un premier temps la forme du Feu et de la Lumière du Soleil qui permettaient à l’homme de sortir de la nuit et de tous ses dangers, de sortir de l’ombre et de toutes ses angoisses.

C’est ainsi que la première forme de croyance passa par le Feu et la Lumière, ce Feu et cette Lumière qui évoluèrent à leur tour pour se développer et évoluer dans d’autres systèmes de croyance.

 

Aujourd’hui, cela reste. Le Feu, la Lumière sont toujours symboles de clarté et de se retrouver autour de cette Lumière pour comprendre encore aujourd’hui, basiquement en quelque sorte, que cette force et ce développement s’effectuent toujours dans le rapport avec l’autre, dans ce désir de se retrouver, de se réunir et de capter, de capter l’insondable qui soudain devient clair, lumineux et compréhensif pour l’homme, pour ce qu’il peut comprendre à ce moment-là et bien sûr recevoir ce dont il a besoin.

 

Ceci n’a pas beaucoup changé encore aujourd’hui. C’est une base fondamentale de l’évolution de l’être humain pour l’obliger en quelque sorte toujours à trouver sa voie, en n’oubliant pas que les autres existent, pour cela, retrouver ce chemin et le faire bien entendu ensemble.

C’est pour cela que d’une seule Lumière plusieurs flammes en émergent . C’est pour cela que d’une seule Lumière qui se retrouve dans l’enseignement et la connaissance de l’Arbre de Vie plusieurs flammes émergent, plusieurs étincelles de Vie.

C’est pour cela que je suis un Séraphin, du mot saraph,  Feu, Feu brûlant qui véhicule toutes les lumières pour permettre à l’homme de se retrouver encore et encore dans toute cette multiplicité.

 

Le Feu est descendu sur terre et, avec l’aide d’autres éléments, la Vie s’est créée et s’est démultipliée : autant de différences qui existent, autant de différences et de complémentarités qui existent dans l’enseignement et la connaissance de l’Arbre de Vie. Autant de connaissances et d’enseignements qui existent dans les Chœurs Angéliques et la présence des Anges  qui sont des centaines de milliers.

 

Derrière chaque Ange de l’Arbre de Vie des centaines voire des milliers sont encore dans l’ombre. Mais ce qui est important  de comprendre c’est que cette multiplicité existe pour qu’elle apporte à chacun une somme d’informations et d’expériences riches en vie et en créativité  pour pouvoir en quelque sorte retrouver le chemin du Père, de la permanence et de l’immortalité de chaque âme qui se recrée à chaque nouvelle étape.

 

Je suis le premier Ange et je symbolise par ma force et le Feu qui est en moi toutes les puissances en devenir, tout ce qui va permettre à l’Homme de pouvoir un jour se retrouver et bien sûr se retrouver dans le regard d’un autre homme ou l’Homme de pouvoir se retrouver également dans un animal, dans une fleur ou dans un minéral et un jour de pouvoir se retrouver dans le regard et l’essence d’une autre force non perceptible sur cette terre.

L’homme, bien entendu, a encore un long chemin à faire devant lui mais il a également un long chemin qu’il a fait, derrière lui, et tout cela avec le temps peut devenir une force et non une faiblesse alors qu’encore aujourd’hui tout ce qui a été vécu est engrangé dans vos mémoires comme beaucoup de faiblesse.

Mais, nous les Anges, nous sommes toujours et encore là pour vous faire découvrir que toutes ces faiblesses doivent devenir des forces, qu’elles sont toutes là comme des forces en puissance. Et nous vous montrons ainsi le chemin depuis longtemps afin que vous puissiez vous accomplir dans ce que vous possédez, dans ces forces qui cherchent à se réaliser.

 

La puissance du Feu éclaire ; elle possède également une certaine rigueur mais qui vous aidera à avancer plus vite et surtout à ne pas avoir envie de revenir en arrière et de reculer. C’est une force vers l’avant qui va entraîner les autres et multiplier toutes les possibilités et les capacités de chacun même si tout cela est encore bien caché.

 

Je vous remercie de votre présence et de votre accueil.

Merci à vous »

  tourterellebis

BLOG sur « l’enseignement Atlante » http://sabinesanchez.canalblog.com

BLOG sur « Les Anges » http://nadinesanchez.canalblog.com

BLOG sur « Atelier Cristal Créafée » http://cristalcreafee.canalblog.com

BLOG sur « Crystal-Thérapie » www.crystaltherapie.com

 

 

Posté par sabine sanchez à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Kabbale

L’ARBRE DE VIE

 

L’ARBRE DES SEPHIROTH 

 

 

 L’ARBRE DE LA KABBALE

 

LES 32 VOIES DE LA SAGESSE 

 

 

1)      STRUCTURE DE BASE : L’ARBRE DE LA KABBALE

 

 

arbre_de_vie

 

Le dessin de l’arbre, par lui-même est une clef, c’est lui qui livre tous ses secrets. Et il est demandé dans tous les enseignements ésotériques de méditer avec le symbole de l’arbre pour bien s’en imprégner, recevoir son énergie et découvrir au fur et à mesure de notre avancement ce qu’il a à nous enseigner. Son enseignement est inépuisable.


 

Cet enseignement a toujours été donné dans la tradition par la voie orale. Il est apparu toutefois pour la première fois écrit dans le livre de la Formation ou  le « Sepher Yetsirah ». Ce livre fut publié aux environs de l’an 700, nous n’en connaissons pas l’auteur, mais ce livre viendrait de l’enseignement d’Abraham.


 

Le mot Kabbale vient de Kabbala, dont la racine Kabel signifie recevoir, accueillir, contenir. Kabbala, par la suite, a désigné la tradition. La Kabbale c’est vivre en conformité avec les lois Divines, « vivre ce que l’on reçoit ». C’est une science de l’être, la science de l’univers et du très haut.


 

L’arbre de vie est quasiment représenté dans toutes les traditions, sous la forme de l’arbre qui nous relie au ciel et à la terre, qui est un grand symbole de vie et l’idée d’un cosmos vivant en perpétuelle régénérescence. L’arbre est aussi un grand symbole des connaissances de l’univers reliées à notre propre corps et à nos propres expériences.

 

La Kabbale remonte à l’origine de Dieu et des choses, à l’origine de la création. L’arbre de la kabbale est l’essence de la vie et de sa création, il est la sagesse de Dieu, lorsqu’il forma le monde. Toutes les clefs de la vie, de la création de la vie sont contenues dans cet arbre.


 

Lorsque l’on travaille avec l’arbre de vie, on prend conscience de la force de cet arbre et de ce qu’il signifie à l’intérieur de nous, dans notre corps, nos racines et nos origines. Ces racines qui nous viennent du ciel, qui nous viennent de nos origines, de notre source, la source de notre lumière. Cette force, c’est la force de Dieu. Lorsque l’on commence à « accueillir »,

« recueillir » la connaissance et la sagesse de Dieu, nous commençons à retrouver notre reliance avec Dieu lui même.

 

   *****

 

auratot

 

****

 

Nous savons que son énergie est présente en nous, qu’elle nous soutient, qu’elle nous ouvre toutes les portes de cet arbre, et toutes les portes de notre être. Nous découvrons sa force en nous, nous découvrons l’essence de Dieu en nous. Et l’essence de Dieu nous révèle à nous-mêmes et à toute notion de vie.


 

Et ceci est un des très grand aspects de cet arbre.

Dieu est présent dans cet arbre.

La vie surgit de lui.

Cet arbre est sa création.

Nous sommes sa création.

Nous sommes l’arbre.

 

Au fur et à mesure de l’intégration de cette essence de vie, nous comprenons que nous sommes cette essence. Au fur et à mesure de cette compréhension, de cette prise de  conscience, nous apprenons à gérer la vie en nous et finalement nous apprenons à créer la vie en continu à l’intérieur de nous. En fait nous apprenons à ne pas l’interrompre. Car à chaque fois que nous arrêtons cette libre circulation de la vie à l’intérieur de nous, la maladie apparait, les problèmes, les blocages de toutes sortes apparaissent.

 

L’arbre nous invite à laisser couler la vie en nous, il nous permet de vivre l’harmonie, de pouvoir être à notre juste place, et d’agir en équilibre au moment présent, en accord avec les lois. L’homme a reçu la vie et n’en fait pas toujours bon usage. Il peut la détruire comme il peut la créer. L’homme a un pouvoir immense, Dieu lui a donné le pouvoir de la création. Et en tant que tel, il a reçu le devoir d’apprendre à gérer cette puissance à l’intérieur de lui. C’est l’arbre de vie qui lui donne les clefs de sa conscience.


 

L’arbre de vie, c’est apprendre à créer la vie en accord avec le créateur (son énergie créatrice) et les lois cosmiques. L’arbre de vie, c’est se rendre responsable de la vie elle-même. L’arbre de vie, c’est aussi une  grande ouverture à la conscience de la vie en chacun de nous. Nous ouvrir au miracle de la vie.

 

La première prise de conscience que l’arbre va nous révéler, c’est le lien étroit qui existe entre lui et notre corps. L’arbre va nous renvoyer à notre premier outil majeur d’expérimentation de la vie, notre corps physique. Il va nous faire vivre l’expérience de la vie dans notre corps, notre quotidien, dans la matière elle-même. L’arbre va aussi nous faire prendre conscience qu’il ne faut surtout pas oublier ce corps physique.


 

Car sans lui, nous n’avons pas d’incarnation, pas d’expérience de vie, sans lui nous ne pouvons grandir, évoluer. C’est ce corps, cet arbre en nous, qui nous permet de devenir un canal à la lumière, à l’essence de la vie, à l’amour et enfin à Dieu. C’est ce corps qui nous permet d’agir en conscience dans la matière et de la transformer, de la faire évoluer à son tour et un jour d’arriver à la réalisation, à l’illumination.


 

Car n’oublions pas, notre rôle principal est d’illuminer tout être et toute chose sur cette terre. Notre rôle de canal de Dieu est d’amener la planète toute entière à sa réalisation, jusqu’à ce qu’un jour, elle devienne à son tour un soleil. Mais le premier pas commence par nous, et notre corps. L’arbre rentre en résonance avec notre corps, nos cellules et nous fait faire le cheminement, le retour vers Dieu, le retour vers l’unité.


 

L’image de l’arbre nous montre trois colonnes, une à droite, une à gauche et une dernière au centre. Elles représentent ce que l’on appelle dans la tradition Indienne, Ida, Pingala et Sushuma. Ce sont les énergies de base de la colonne vertébrale. Sur les côtés nous avons le masculin, le féminin et au milieu la voie du centre  qui met en place le mariage et l’intégration de ces deux polarités vers l’unité. Ces trois colonnes viennent des trois premières sephiroth (1 kether, 2 hochmah, 3 binah) qui forment en haut de l’arbre un triangle de feu. Ce triangle est l’origine céleste de l’arbre et il représente le but à atteindre dans notre retour à l’unité. L’intégration de ces trois énergies, de ces trois colonnes vont nous renvoyer à nos dualités et à notre rapport d’équilibre entre le masculin et le féminin.

 

Le chiffre 3 est une clef importante, puisqu’il représente la création, le résultat de notre rapport avec l’autre, la trinité, la mise en place de toute énergie de vie et du cycle de la vie. Ces trois colonnes dans notre représentation occidentale sont le symbole de l’ordre des médecins, le caducée d’Hermés. Le caducée est un grand symbole de vie, de guérison et de magie.

 

La magie signifie « l’âme agit », l’âme agit afin de rétablir l’équilibre et ainsi la guérison du corps. Lorsque L’âme a rempli sa fonction première de redonner l’harmonie au corps, l’âme peut continuer sa mission en agissant à l’extérieur et continuer son travail de guérisseur. Tel est le rôle  de l’âme, être active et mettre en place tout ce qu’elle reçoit de l’arbre pour que l’harmonie s’installe de plus en plus, jusqu’à ce que cette matière redevienne lumière totalement.

******

 

025

 

2) LES DIX SEPHIROTH                       

 

De « Sepher » découle le mot sephirah (au singulier), sephiroth (au pluriel) et l’arbre nous dévoile dix centres d’énergie appelés les 10 sephiroth. La sephirah est un contenant riche en expériences et en connaissances. Nous en avons dix, qui nous donnent 10 archétypes, 10 énergies divines, 10 nombres Dieu, 10 forces énergétiques universelles. 10 énergies qui ouvrent le monde divin jusqu’à nous. Le chiffre 10 est l’expression du divin dans la matière, dans l’incarnation. Ces 10 sephiroth ou 10 émanations, qualités ou attributs de Dieu représentent la descente de la lumière dans la matière, donnant ainsi la vie.


 

L’arbre de la kabbale, avec ses 10 sephiroth, symbolise la descente et la naissance de la vie, accompagnée de toutes les composantes dont celle-ci a besoin pour s’incarner, prendre matière. Cette descente s’effectue sous la forme de « l’éclair étincelant », plus précisément sous forme de zig-zag, donnant l’ordre numérique des 10 sephiroth. Cette descente s’effectue de Kether à Malkout et elle nous explique de quelle façon l’énergie de Dieu arrive jusqu’à sa matérialisation. Cette descente avec les 10 sephiroth nous indique aussi l’ordre donné des Anges de 1 à 72.


 

Les Anges se situent de la première sephirah à la neuvième, avec 8 anges dans chaque sephirah. Ce qui nous donne 9x8=72. Si nous additionnons le nombre 72, 7+2=9, le nombre 9 est en résonnance avec la neuvième sephirah, c’est le nombre de l’homme et de sa réalisation. Le 9 apparait juste avant la sephirah de l’incarnation, la dixième, Malkout qui représente aussi « le Dieu qui s’incarne ».


 

La manifestation du divin passe par l’homme, et la conscience de l’homme dans sa matière, ou la prise de conscience de Dieu en l’homme et dans sa matière.

 

 

3)LES DIFFERENTS PLANS DE L’ARBRE DE LA KABBALE

 

               

050

 

Sur le plan de Beriah, les Achanges de chaque sephirah sont reliés à une planète (plan d’Asiah), c’est ce que l’on va appeler l’énergie majeure de la sephirah. Chaque Archange de chaque sephirah dirige sur le plan de yetsirah un Choeur Angélique (comprenant 8 Anges), qui est comme indiqué sur le dessin la représentation sur ce même plan d’un nouvel arbre. Ce nouvel arbre, dans chaque sephirah détient aussi l’équivalent des mêmes planètes dans chaque petite sephirah, et c’est ainsi qu’une autre planète désigne chacun des 8 Anges. Nous la désignerons comme énergie mineure.


 

Par exemple : l’Ange Haziel se trouve dans la sephirah de Hochmah avec la planète Uranus, il a comme énergie majeure Uranus. Dans le plan de Yetsirah, des Choeurs Angéliques, Haziel a aussi dans le dessin de l’arbre la même position que dans Hochmah, il a donc en énergie mineure Uranus. Il est Uranus-Uranus, intensifiant ainsi l’énergie uranienne dans sa symbolique. Ceci est une base importante pour tous ceux qui veulent aller plus loin dans la compréhension des Anges. La connaissance des planètes permet de mieux appréhender l’énergie de l’Ange.

 

Au dessus de Kether, trois plans sont cités dans la tradition : Aîn, Aîn Soph, Aîn Soph Aour. Aîn étant le plus éloigné, Aîn Soph Aour le plus proche de Kether.


 

Aîn signifie rien, vide.

Soph,limites,bornes.

Aour,lumière.

Et le tout, Aîn Soph Aour, la lumière, vide et sans bornes.


 

L’arbre est issu de ces trois énergies.


 

Dans l’arbre lui-même, sont présents également quatre plans de manifestation. Les 10 sephiroth se retrouvent également sur ces quatre plans qui détiennent en quelque sorte leur propre arbre. Comme l’image des poupées gigognes russes, chaque arbre interpénètre les autres. En fait sur cette même image d’arbre, vous savez qu’ily en a trois autres. Ces quatre plans se manifestent de l’énergie la plus subtile à la plus dense. Nous avons Atsiluth, Beriah, yetsirah, Asiah.


 

Le premier plan, l’énergie la plus subtile est Atsiluth (Feu), qui est le monde de l’émanation de la Volonté pure, de la Divinité, des Archétypes Divins, des Maîtres Cosmiques.

Le deuxième plan, est Beriah (Air), qui est le monde de la Création, de l’Intellect, du Mental, des Archanges Recteurs.

Le troisième plan,est Yetsirah  (Eau), qui est le monde de Formation, des Emotions où l’on retrouve les Choeurs Angéliques.

Le quatrième plan, est Asiah (Terre), qui est le monde de l’Action, du Faire, des Planètes, des Elémentaux.


 

La notion de Hiérarchie est importante et très présente dans l’arbre. Ainsi de Atsiluth jusqu’à asiah, l’énergie la plus haute dirige et gère toutes les énergies plus denses qu’elle. C’est ainsi que les Maîtres, les Archétypes Divins en Atsiluth enseignent et dirigent les Archanges en Beriah, que les Archanges dirigent les Anges et que les Anges dirigent les Elémentaux

 

Sur le plan de Beriah, les Achanges de chaque sephirah sont reliés à une planète (plan d’Asiah), c’est ce que l’on va appeler l’énergie majeure de la sephirah. Chaque Archange de chaque sephirah dirige sur le plan de yetsirah un Choeur Angélique (comprenant 8 Anges), qui est comme indiqué sur le dessin la représentation sur ce même plan d’un nouvel arbre. Ce nouvel arbre, dans chaque sephirah détient aussi l’équivalent des mêmes planètes dans chaque petite sephirah, et c’est ainsi qu’une autre planète désigne chacun des 8 Anges. Nous la désignerons comme énergie mineure.

 

Par exemple : l’Ange Haziel se trouve dans la sephirah de Hochmah avec la planète Uranus, il a comme énergie majeure Uranus. Dans le plan de Yetsirah, des Choeurs Angéliques, Haziel a aussi dans le dessin de l’arbre la même position que dans Hochmah, il a donc en énergie mineure Uranus. Il est Uranus-Uranus, intensifiant ainsi l’énergie uranienne dans sa symbolique. Ceci est une base importante pour tous ceux qui veulent aller plus loin dans la compréhension des Anges. La connaissance des planètes permet de mieux appréhender l’énergie de l’Ange.

 

fees-anges-fee-rose-colombe-img

 

BLOG sur « l’enseignement Atlante » http://sabinesanchez.canalblog.com

BLOG sur « Les Anges » http://nadinesanchez.canalblog.com

BLOG sur « Atelier Cristal Créafée » http://cristalcreafee.canalblog.com

BLOG sur « Crystal-Thérapie » www.crystaltherapie.com

 

image1

 

Posté par sabine sanchez à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2008

Auteure

 

 

 

*** Les Anges  Semences Crystalines de Lumière ***

                         

anges6_1_

 

 

 

Nadine   SANCHEZ 

Auteure de deux livres“ La Guérison Spirituelle par les Pierres Précieuses” et “Les ANGES” ( Nadine Briez )  aux éditions De Mortagne, 

parolesdefee@gmail.com                      

***

 

Tout ce travail est protégé et déposé, il ne peut être utilisé sans mon nom et mes coordonnées : nadinesanchez@free.fr

Toute publication d’un texte sans en indiquer la source, de même que toute modification, est strictement interdite.

Pour une utilisation commerciale des textes, veuillez s’il vous plait me contacter.

 

008

 

   

Posté par sabine sanchez à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]